Grand Trail des Templiers 2013

4-Départ-Grand-Trail-des-Templiers-photo-VO2Dernière épreuve du Trail tour national, le Trail des Templiers, dont le départ est donnée en fin de nuit, est une épreuve de 73 km (avec un dénivelé positif de 3.450 m) à travers le Larzac et le Causse noir. Thierry Corlay, sociétaire du STP, faisait partie des 2500 amateurs à prendre le départ de l’édition 2013.

Thomas Lorblanchet a remporté le Grand trail des Templiers, dimanche à Millau en devançant en 6 heures 43 min 4 sec Xavier Thévenard et Michel Lanne.

Lorblanchet, 33 ans, qui avait terminé deuxième de l’épreuve en 2011, avait déjà inscrit son nom au palmarès en 2007, 2008 et 2010. Il succède à Fabien Antolinos

L’Espagnole Nuria Picas, déjà victorieuse l’année dernière, a récidivé en 7 h 57 min 49 sec, un temps très inférieur à celui établi en 2012. (source: F3)

Thierry paye sa course :

« Nous étions 2500 traileurs à prendre le départ de cette course.
 
Le départ est donné a 5h du matin, accompagné par la musique de era (ameno). Un public nombreux était venu encourager les coureurs qui partaient pour quelques heures de course. Pour ma part, je m’étais fixé une douzaine d’heures de course.
Je me suis placé dans le premier tiers de la course où le rythme me convient très bien. Les 21 km se passe bien (2h30) et premier ravitaillement (pain fromage et eau gazeuse) : que du bonnheur!
Je continue vers le 30 ème km où je me fait violence pour éviter de courir sur un faux rythme. Déjà 4h de course et je suis au km31, 2 ème ravitaillement. Je reste sur les mêmes denrées qui me convienne bien.
Je part sans trop m’arrêter vers le km45 ;  les sensations sont trés bonnes : je suis obligé de calmer mes ardeurs. Les paysages sont magnifiques et les dénivelés s’accumulent et je relance sans difficulté. Km 45 3éme ravitaillement : 6h20 de course; quelques verres de soupe du pain ,du roquefort : géant le ravitot!!
Je continue ma progression, l’euphorie me fait courir 10km de folie. J’avale les descentes, je progresse fort sur faux plat montant. Encouragé dans chaque village, je suis surmotivé. Km 55 on commence a escalader la dernière montée après quelques dizaines de métres… le coup de fatigue! Je n’arrive plus à mettre un pied devant l’autre. Je suis scotché sur place, je prends un gel, je croque une barre, je monte, je m’arrête et enfin le sommet,
J’arrive à trottiner pour atteindre le km65 (10h de course), et le dernier ravitot où je continue mon régime pain/fromage/soupe. Je continue ma course sur un rythme plus léger. Une dernière montée très escarpée me fera souffrir pour la dernière fois de la journée. De là, j’entame la descente vers l’arrivée et lâche tout ce qui me reste.
Je passe la ligne en 11h45, heureux et comblé par cette belle journée. »
Thierry
Bravo Thierry et merci de partager ce récit avec nous.

2 réflexions au sujet de « Grand Trail des Templiers 2013 »

  1. Constans

    Bonjour,
    Je voudrais attirer l’attention des organisateurs sur le dépard. Avec un nombre aussi impressionnant de participant, ne faudrait-il pas échelonner les départs, par 500 par exemple, afin qu’il n’y ait pas cet embouteillage très désagréable pour les coureurs. Cela permettrait aussi d’échelonner les arrivants au ravitaillement. Le premier a été pour beaucoup inaccessible. C’est un commentaire constructif et surtout pas une critique. Merci à tous les bénévoles qui rendent ceci possible.
    Lysiane

    Répondre

Laisser un commentaire