Jérôme est un Embrunman!

IMG_3628Le 15 août dernier, Jérôme Bernou se lançait sur la distance Ironman en prenant le départ de l’Embrunman. Retour sur sa course, racontée par le sociétaire du STP lui-même (En photo, Jérôme avec un de ses fans 😉 )C’est fait je suis finisher de l’Embrunman.

Les inscriptions pour Nice sont complètes je dois partir sur un autre objectif de longue distance, l’Embrunman me dit bien mais pour mon premier distance Ironman est ce raisonnable ?
Ma décision est prise si la préparation se passe bien je m’inscris.

3 cyclos de préparation, la Castraise mais ça commence mal, trop froid j’abandonne. L’octogonale dans l’Aveyron je termine 23eme et peux enchaîner par 1h de footing et l’ariégeoise 53eme idem 1h de footing derrière. Quelques longues sorties à pied dans les coteaux, pas de blessure c’est bon je m’inscris !..

Half de Nailloux, 12eme malgré la chaleur et les semaines d’entraînement je termine proche de mon objectif le top 10.
Ensuite le M de la montagne noire où je termine 6eme, 2 places derrière mon pot Cabart la forme est là et niveau motivation je suis à bloc…

Après 2 semaines à faire du « jus », 5h du mat je suis ds le parc à vélo de l’Embrunman par 6 degrés, la journée va être longue. Tout les messages reçus la veille m’ont motivés comme jamais et l’envie de finir la course est énorme c’est certain l’abandon est impossible comme me l’a répété un ancien du STP Mr Massat « t’es prêt jéjé »

6h le départ de nuit l’ambiance est énorme je fais une natation à mon niveau même mieux peut être c’est un signe la forme est là, première transition je prends le temps d’enfiler un cuissard et c’est partie pour 188km, un peu frais quand même, le soleil vient nous réchauffer dans la montée de l’izoard « un col magnifique ».
Le vélo se termine en 7h01 à ma montre, content de moi, je fais ma seconde transition. J’enfile la tri fonction du STP, fier de porter les couleurs du vainqueur du M le dimanche « Aurel bravo à toi ».
Oups avant de partir sur le marathon je dois passer par la case prison et perdre 6min au passage, merci les arbitres pour ce repos forcé « drafting » qui m’a peut être permis de souffler et de partir plus reposé et motivé pour les 42km195..
Le vent toujours du vent, sur le vélo ou à pied il ne nous aide pas vraiment mais les supporters sont là, je cours sur toute la partie CAP, marche quelques mètres aux ravitos, pas si nombreux que ça. Avec un triathlete du tri 12 on s’entend bien et on rattrape beaucoup de monde. Km 40, je savoure l’arrivée toute proche.
200m mon fils m’attend, on franchit l’arche d’arrivée ensemble sous les applaudissements du public, j’ai l’impression d’avoir gagné LOL.

En y réfléchissant mon objectif est plus qu’atteint 12h13 et je suis bien finisher…

Un triathlon que je vous recommande, il faut se préparer, ensuite si le moral est bon on peut tous être finisher.

Jérôme Bernou

zamora_bernou

5 réflexions au sujet de « Jérôme est un Embrunman! »

  1. renaud

    Bravo pour la double performance :

    1- finir Embrun
    2- et en 12h!!!!

    Je sens que les vocations pour le long vont continuer de croitre….

    Répondre
  2. Alex

    Encore toutes mes félicitations Jé ! Et bravo pour la gestion remarquable de ton effort malgré que tu sois néophyte sur la distance. Je suis bien curieux de savoir ce que sous-entend Bernard en disant que tu peux viser plus haut ? Car, je vois pas tellement plus haut à part…faire Nice l’an prochain pour te qualifier pour Hawaï…c’est sûrement dans tes cordes…après, il faut que t’en aies l’envie et le temps.

    Répondre

Répondre à Bernard.vives Annuler la réponse.