Les jeunes du Triathlon Toulouse Métropole au ski

beille2 Le 21 mars dernier, une journée de ski au plateau de Beille était organisé pour les jeunes du club. Sport, nature et bonne humeur furent les ingrédients de cette fabuleuse journée. Sébastien partage avec nous le récit de cette journée

Après un rude hiver d’entraînement et déjà quelques courses de préparation dans les jambes pour certains d’entre nous, c’est dans la bonne humeur que nous nous retrouvons sur le parking à côté du lac de Labège. Le réveil est certes un peu compliqué mais c’est le prix à payer pour mieux apprécier notre journée de ski de fond au plateau de Beille.

Première étape de la journée : location des skis de fond. Grande découverte pour la plupart d’entre nous ! On prend tous les mêmes avant de se rendre compte qu’il existe en fait deux types de ski (skating ou classique)… c’est donc avec un peu de retard que nous quittons la boutique.

L’ascension du plateau est sujette aux conversations dans les voitures : « ça doit être dur à grimper en vélo ! ». Nous finissons de monter au rythme de Renaud et de son Espace supersonique (pour une fois qu’il peut mener dans une côte ;)).

Arrivée en haut, ça commence à chambrer de tous les côtés avec en figure de proue notre Marco international qui comme à son habitude assure la bonne ambiance.

On arrive enfin sur les pistes et on retrouve notre coach du jour Patrick. Pas le temps de discuter ! On fait une petite photo et c’est parti à fond dans une boucle de cinq kilomètres (d’après Thomas qui n’avait pas oublié de prendre son GPS et son cardio : on est bien avec des triathlètes ;)). Bizarrement nous sommes tous de sacrées machines : aucune chute et quand les gens nous voient passer, ils nous applaudissent alors que c’est quand même la première fois que nous skions ! (Second degré) Patrick nous donne quelques conseils techniques mais les jeunes du pôle préfèrent s’attarder à des pratiques indécentes qui choquent les passants. On attaque la redescente vers la station et là encore aucune chute et des gestes techniques qui laissent penser que nous sommes des pros.

C’est l’heure de la pause : on se ravitaille dans une salle publique, quelques chansons douteuses devant un public qui n’a pas l’air ravi puis on repart sur les skis. Ou plutôt certains repartent sur les skis car ça n’aura pas été le cas de certaines filles dont je ne citerai pas le nom pour éviter les représailles. On entame une petite boucle que les plus courageux feront deux fois. Certains ont des compétitions à venir… et d’autre sont justes feignants, en fait c’est un autre et là je le cite ! Jérémie 😉

Dernière animation de la journée : nous nous retrouvons tous en bas de la piste de bosses pour encourager nos deux champions du jour qui sont engagés dans une compétition de descente. Cécile l’expérimentée nous montre l’étendue de son talent tandis qu’Etienne le casse-cou fait, ici, ça première course officielle et ne se débrouille pas trop mal non plus ! (Merci papi pour l’entraînement ;)) En fait il se débrouille même un peu trop bien car sa maman Hélène commence à avoir froid en attendant qu’il fasse sa deuxième manche ayant réussi le premier round.

La journée touche à sa fin, on regagne les voitures pour rentrer sur la ville rose quand tout à coup…

TTM_ski

Je ne m’attarderai pas sur la description de ce moment. Bon d’accord allez, un peu quand même : on a eu très froid aux … pieds ! Limite dangereux ! C’est une honte de mettre des gosses dans la neige ! Surtout quand on est pompier (#Dami ;)) et qu’on connaît les dangers que cela représente. Espérons que cette photo restera entre de bonnes mains…

Un petit clin d’œil à notre partenaire Décathlon Escalquens qui va bientôt nous permettre de nous rhabiller.

Quelques bonbons et cette fois, on rentre pour de vrai.

Au final, une super journée d’échange entre les jeunes du club et les quelques encadrants présents pour supporter cet marmaille. On attend tous le stage avec impatiente ! Ca va envoyer du lourd !

Un grand merci à vous tous et plus particulièrement à Damien, Jérémie, Patrick, Hélène, Renaud et au papa de Louis-Pierre, organisateurs et accompagnateurs de cette sortie. »

Sébastien Pascal

Laisser un commentaire