Duathlon Toulouse, le 03/04/2011

Duathlon de Toulouse

La concurrence est rude avec un site du club toujours à jour et des récits plus palpitants les uns que les autres mais une belle épreuve se termine forcément par un radio tri! Vous l’attendiez ou ne l’espériez plus, voici le radio tri du duathlon de Toulouse. Un grand merci à tous ceux (photographes ou journalistes) qui prennent mon relais quand je n’assure plus mon rôle de conteur.

Après quelques courses d’échauffement et de préparation dans lesquelles nos représentants ont déjà brillé, le duathlon de Toulouse lançait véritablement la saison triathlétique 2011. Pour les membres de l’équipe élite, c’était, après le rassemblement de samedi, l’occasion d’un premier test dans une course nerveuse en circuit avec drafting proche des conditions de la D2. Pour nos jeunes, il s’agissait d’aller chercher le billet qualificatif pour les championnats de France de Châteauroux.

Les licenciés du Sud Tri Perf s’alignaient donc en nombre (19!) dans toutes les catégories ou presque (benjamin à vétéran):

  • – Benjamin: Thomas
  • – Minimes: Marco, Estelle, Leila, Victoria, Laura T,
  • – Cadets: Charlie, Paul & Antonin,
  • – Juniors: Géraud, Steven, Loïc, Valentin & Damien,
  • – Séniors: Nico, Jérémy, Jérôme & Olivier G,
  • – Vétéran: Laurent R.

Avant même le signal de départ, le taux de participation du club est déjà une belle réussite compte tenu des blessures qui n’épargnent ni l’équipe élite (Adrien, Thomas V, …), ni les plus expérimentés (Didier, Hervé, Olivier M, votre serviteur…), ni les plus jeunes (Marie, Marion, Sébastien qui se souviendra du sprint au panneau à Ayguevives…). Seules petites déceptions, la faible mobilisation des filles à l’exception des minimes venues en force et la timidité des nombreux séniors qui progressent à l’entrainement mais n’osent pas assez se lancer sur les courses.

Les minimes et benjamins ayant le droit de dormir un peu plus longtemps que leurs ainés, c’est le sprint qui ouvre la journée sportive. A 10h piles, le starter lâche la meute (plus de 200 participants). Il ne faut pas longtemps aux plus ambitieux, aux plus expérimentés et aux plus audacieux pour se détacher aux avant-postes. Nos représentants de l’équipe élite prennent ainsi un départ rapide mais raisonnable tandis que nos jeunes n’ont visiblement pas tous en tête le rythme qui leur permettra d’accrocher le bon wagon tout en préservant leurs forces pour une deuxième course à pied qui pourrait paraître longue à certains… A l’avant de la course, on retrouve Nico, qui gère son effort 3 jours après le championnat de France Police de cross (infatigable le capitaine!), suivi comme son ombre par Paul qui ne pouvait pas mieux entamer sa course.

Moins de 30 secondes derrière, ça se bouscule au portillon avec Charlie dans son grand numéro de «ça passe ou ça casse» après 3-4 jours de fièvre, Jérémy la force tranquille, Laurent en bon gestionnaire, Géraud dans le rôle du magicien qui courre vite sans s’entrainer, Loïc no-stress qui nous la joue à l’expérience, Antonin full stress qui s’est mis en apnée, Jérôme prêt à faire la locomotive à vélo, Steven qui semble court dès la première course à pied, puis un peu plus loin, à leur rythme, Valentin toujours souriant (un vrai régal pour les photographes!), Damien qui nous prépare le remake du lièvre et la tortue version mobylette et Olivier qui fait son retour à la compétition.

La partie vélo, sur un circuit qui régale les spectateurs comme les coureurs, va rapidement fournir des informations précieuses sur la forme des uns et des autres. Seul Nico, en capitaine qui assume son rang, va tenir le rythme effréné du groupe de chasse derrière l’intouchable Jérémie Garric. Quelques secondes plus loin, la course d’équipe se met en place avec Jérémy et Laurent qui amènent Paul vers la qualification dans un fauteuil. Un fauteuil à plus de 45 km/h quand même, tout le monde ne peut pas suivre! A quelques encablures, on retrouve Charlie qui s’est fait piéger avec Tommy Douziech lors d’une relance mais qui semble encore en jambes malgré une première course à pied très ambitieuse pour son état de forme. Les juniors suivent juste derrière avec Steven qui a fait un très gros (trop gros?) vélo avec Géraud comme partenaire de promenade dans les rues de Toulouse, Loïc quelques mètres plus loin n’a rien perdu de ses chances de qualification et prouve qu’il peut restituer en course les bonnes impressions qu’il nous laisse aux entrainements. Tout va donc dépendre de l’état de fraicheur des uns et des autres. La brochette de juniors est complétée par Jérôme qui a perdu du temps sur saut de chaîne mais a du coup amené dans sa roue Antonin et Loïc. Les écarts ne sont pas définitifs, l’état de fraicheur à pied devrait faire la différence. Il faut attendre quelques secondes supplémentaires pour voir Damien poser son vélo. La qualification semble loin pour Damien qui a plus d’une minute de retard sur Géraud et Steven. En regardant de plus prêt les temps vélo, on constate que Damien sans locomotive fait presque le même temps que Paul (respectivement 9ième et 10ième temps vélo!) et reprend des secondes précieuses sur tous ses jeunes partenaires. Mais que lui reste-t-il dans les jambes pour une course à pied qui n’est pas sa spécialité? Il faut attendre un peu plus pour voir arriver Valentin qui nous surprendra toujours: derrière son allure faussement  dilettante et son air de ne pas y toucher se cache un potentiel à exploiter, on se demande s’il ne s’entraine pas en cachette dans ses contrées reculées du Tarn et Garonne! Les plus patients attendront l’arrivée d’Olivier qui malgré la paternité récente doit trouver le temps de faire quelques kilomètres à vélo, à pied et en piscine pour être en aussi bonne forme.

A peine le temps de voir partir Olivier à pied que les meilleurs reviennent déjà  pour se disputer la victoire, les accessits ou la qualification pour les jeunes. De loin, on tente de deviner qui a rattrapé qui, qui a craqué, qui s’est envolé… En tendant le cou, on aperçoit au loin les représentants du club arriver les uns après les autres. Chacun à le droit à sa haie d’honneur à 400 m de l’arrivée puisque tous les supporters du club leur réservent une acclamation pour l’emballage final. C’est sans surprise Nico qui déboule le premier  pour cueillir une quatrième place de très bonne facture compte tenu du plateau de qualité. Derrière lui, le premier qualifié de la journée: Paul, 7ième au scratch, qui gagne en cadet. Suivent Laurent dont la foulée reste très propre (résultat de la saison de cross) et Jérémy qui a tout donné sur le vélo pour aider Paul et qui le paye à pied. Chapeau Jérémy pour le travail d’équipier, Laurent plus frais n’ayant pas non plus rechigné à aider le jeunot. Bel esprit d’équipe pour un sport individuel! Plus loin, la hiérarchie semble bousculée, preuve qu’il s’est passé des choses. Jérôme apparaît, suivi de Charlie qui termine sur les rotules mais gagne son ticket pour les France pour quelques secondes (3ième cadet), le pari d’un départ kamikaze a finalement payé mais il n’aurait pas fallu que la course à pied fasse 500 m de plus, bravo Charlie pour cette gestion façon corde raide. Loïc auteur d’une course parfaitement équilibrée (à l’expérience), termine sur les chapeaux de roues pour s’offrir une très belle victoire en junior synonyme de qualification brillante aux championnats de France. Sur ses talons Antonin, déçu mais superbe 5ième en cadet dans une course très relevée dans cette catégorie. Encore une course très bien gérée par Antonin, c’est de l’expérience engrangée pour les défis futurs. Mais où sont les autres juniors? On surveille l’arrivée de Géraud et Steven qui ont quitté le parc à vélo devant Loïc mais toujours pas de silhouette du Sud Tri Perf en vue. Il ne faut pas attendre longtemps pour voir arriver l’invité surprise des championnats de France en la personne de Damien qui est revenu à la régulière sur Géraud et Steven qui payent tous les deux leur manque d’entrainement en course à pied. Géraud conserve une belle foulée mais n’avance plus tandis que Steven est ratatiné, perclus de crampes. Il leur reste quelques semaines pour reprendre le rythme et revenir en forme pour les premiers triathlons. Pour Damien, la qualification inespérée est au bout de la dernière ligne droite. On a beau lui expliquer que ce n’est pas une blague, il ne veut pas nous croire! Troisième junior devant Géraud et Steven, je pense qu’aux paris en lignes il n’y en n’a pas beaucoup, à part Hervé peut-être, qui avaient misé sur Damien. Comme quoi le travail et la volonté peuvent renverser les montagnes. Valentin, au train, fini par doubler et encourager Steven tandis qu’Olivier suivra quelques minutes plus tard. Sa foulée est encore propre, la petite Lucie n’a pas encore complètement rincé son père!!!

Le bilan de la course est réjouissant, deux victoires chez les jeunes (Paul en cadet et Loïc en junior), deux troisièmes places (Charlie et Damien tous les deux qualifiés) et nos représentants élites qui animent la course tout en aidant les jeunes à décrocher leur ticket. Que demander de plus? Il y a bien sûr les déçus comme Géraud qui n’ira pas courir son dernier championnat de France duathlon jeune (il s’était habitué depuis 3 ans!) ou Steven qui rêvait de faire mieux pour sa première sous les couleurs du Sud Tri Perf mais ces deux là auront l’occasion de se «venger» en triathlon. Autre déçu mais sans regret, Antonin qui espérait profiter de la moindre défaillance des cadets deuxième année pour s’inviter à Châteauroux. Il a fait sa course en gérant très bien son effort, il faudra également compter sur lui en triathlon.

L’émotion de la course sprint passée, les minimes partent s’échauffer sous la houlette d’Adrien qui étrenne pour l’occasion son diplôme d’état tout frais. Marco, orphelin de son pote Seb qui se remet de sa chute de la veille, semble stressé mais confiant, il reste concentré sur son objectif: la qualif. Estelle, entourée de ses copines Victoria, Leila et Laura, vise également la qualification (Joël compte bien remplir la voiture pour le voyage à Châteauroux!) mais paraît moins confiante et plus stressée que Marco. Leila qui vit là sa première expérience montre également des signes de fébrilité. Que de chemin parcouru par Leila qui en début de saison souffrait au bout d’un tour de stade. Laura et Victoria ont déjà participé à des duathlons et sont prêtes à en découdre avec les autres minimes filles de la région tout en se régalant avec leurs copines.  Dès le coup de fusil, Marco se détache à l’avant de la course en compagnie de Dylan Nizan. Estelle pointe également son nez dans le peloton de tête fille. Victoria reste quasiment au contact tandis que Leila légèrement derrière gère son effort pour ne pas se dégouter dès la première expérience.  Laura quant à elle décide de faire un départ prudent en enfourchant son vélo en queue de peloton, prête à démarrer sa remontée. A l’avant, Marco ne peut suivre le rythme imposé par Dylan. Il décide donc de gérer son avance sur le troisième pour assurer la qualification. Estelle, elle aussi décrochée par la première, va également gérer sa course pour assurer la qualification. Laura auteur d’une superbe remontée, Victoria pas loin derrière et Leila qui garde le sourire dans l’effort sont derrière pas très loin de la quatrième place qualificative. La course à pied va confirmer les positions acquises à vélo et Marco et Estelle vont cueillir leur qualification sans soucis majeur en faisant preuve d’une belle maîtrise. Laura, Victoria et Leila dans cet ordre vont compléter le classement. Belle course pour nos cinq jeunes qui semblent prêts à assurer la relève des cadets et juniors.

Avec Marco chez les garçons et Estelle chez les filles, deux qualifiés viennent ainsi s’ajouter à la liste des partants pour Châteauroux. Ils seront donc 6 à défendre les couleurs du club le 24 avril. Il y aura eu du suspense, des surprises et des déceptions mais avec 6 qualifiés, le club tient son rang d’école de triathlon 2 étoiles. Bravo à tous avec une petite pensée pour Seb qui n’a pas pu défendre ses chances et ne pourra donc pas courir ses premiers championnats de France (pas de dérogation possible à cause de son nombre de points trop faible au class tri). Cela ne l’a pas empêché d’encourager avec le sourire tous ses partenaires sur les courses du jour.

Pour clore la journée, Thomas nous réserve une course débridée dont il a le secret. Une première course à pied déraisonnable le voit rentrer au parc à vélo sur les talons du premier. Pour ajouter du piment à sa course, il décide alors de nous faire une première figure à l’entrée du parc à vélo. Les spécialistes de patinage artistique auraient sans doute apprécié la double vrille détendue mais en duathlon ça ne rapporte malheureusement rien. Histoire de rester dans le rythme, Thomas tente ensuite un «saut périlleux avant vélo main gauche» qui se finit dans les barrières à la sortie du parc. Une palanquée de benjamins l’ayant dépassé, il aura au moins des points de repères à vélo, discipline qu’il affectionne particulièrement. Il ne lui faut pas longtemps pour reprendre tout le monde sauf le jeune homme de tête (encore un Nizan!) et amener dans sa roue quelques adversaires. Il pose le vélo en seconde position mais ses cabrioles lui ont pompé l’énergie qui va lui manquer pour résister au retour des poursuivants. Il se fait finalement doubler au sprint et termine au pied du podium. Lorsqu’il aura canalisé sa fougue, Thomas sera redoutable. En attendant il se régale et nous régale, c’est là l’essentiel.

On notera enfin que les supporters du Sud tri Perf ont encore démontré un esprit club qui fait autant plaisir à voir que l’enthousiasme de nos triathlètes sur leurs courses respectives. Demandez à ces derniers à quel point ça fait du bien d’entendre une hordes de supporters vous encourager à 400 m de la ligne alors que vos jambes vous lâchent…

PS: Résultats détaillés, commentaires de course et  photos sur le site du club.

 

2 réflexions au sujet de « Duathlon Toulouse, le 03/04/2011 »

  1. Hervé

    Merci Steph pour ce superbe récit. C’est un régal !
    Un grand merci à Joël pour tout le job réalisé afin que ce site vive, et aussi à tous ceux qui y participent de prés ou de loin. Bravo !

    Répondre

Laisser un commentaire