Triathlon Toulouse Métropole, plus qu’un club !

Historique
Objectifs
Partenaires
Organisations

Le Triathlon Toulouse Métropole est solidement installé dans le paysage triathlétique régional et national depuis plus de dix ans. Le succès du club est le fruit d’une politique volontariste menée depuis la création par les instances dirigeantes mais surtout du dynamisme et de l’implication jamais démentie de tous les adhérents quel que soit l’âge ou le niveau de pratique.

Le Triathlon Toulouse Métropole est plus qu’un club, c’est une véritable famille sportive au sein de laquelle chaque adhérent retrouve nos valeurs fondatrices : partage, convivialité, plaisir et performance.

Historique

Créé en septembre 2006 sur la commune de Labège sous l’impulsion de Bernard et Valérie VIVES, le Triathlon Toulouse Métropole, alors appelé Sud Triathlon Performance, avait pour première vocation d’offrir aux jeunes toulousains, dans le cadre de son école de triathlon, un suivi et un accompagnement dans la pratique du triathlon de l’apprentissage des fondamentaux jusqu’au plus haut niveau. Fort de 23 licenciés pour sa première saison, le club pose alors les bases d’un projet ambitieux prioritairement basé sur son école de triathlon.

Pour se faire connaître et partager sa passion du triathlon avec le plus grand nombre, le Triathlon Toulouse Métropole ne tarde pas à créer sa première épreuve puisque après moins d’un an d’existence, le club organise le Triathlon de Labège en septembre 2007, un format S et deux courses jeunes sont au programme. Le Triathlon de Revel, le Décatrail, l’Aquathlon de la Saint-Valentin et le Triathlon de Toulouse Métropole suivront.

Après ce premier fait d’armes, le Triathlon Toulouse Métropole obtient rapidement le label club formateur (fin 2007). Ancêtre du label école de triathlon 2 étoiles, il vient récompenser la montée en puissance de l’école de triathlon qui se développe très vite et ne tarde pas à obtenir ces premiers résultats avec des jeunes sur les podiums des courses régionales et les premières participations des jeunes du club aux championnats de France.

Avec les jeunes aux avant-postes sur le courses régionales, le Triathlon Toulouse Métropole montre les couleurs (bleu, blanc rouge) et attire progressivement les meilleurs triathlètes de la région. Dès 2009, une première équipe masculine est alignée en D3, l’année suivante, avec un peu d’avance sur les plans de développement les plus optimistes, l’équipe homme prend la deuxième place de la finale D3 et accède ainsi à la D2. Cette première étape marque l’installation du club dans l’élite et vient récompenser une politique sportive basée sur son école de triathlon et sa capacité à rassembler les forces vives de la région.

Fort de ces réussites, le club met en œuvre un projet ambitieux de pôle espoir avec pour objectif d’accompagner les meilleurs jeunes de l’école de triathlon dans leur volonté d’atteindre le haut niveau. Réservoir de l’équipe élite, ce pôle, créé en 2012 accueille entre 4 et 10 jeunes suivant les saisons. Si les résultats aux championnats de France jeunes ne sont pas toujours à la hauteur des espérances, l’ambiance au sein du pôle reste toujours excellente et certains jeunes atteignent un niveau leur permettant d’intégrer l’équipe élite ou a minima de participer aux étapes en U23.

Après deux saisons en D2, le club monte en Grand Prix D1 en 2012 et après une saison sur le fil du rasoir et une dernière étape compliquée à Nice, redescend en D2 pour un demi point. Les deux saisons suivantes voient le Triathlon Toulouse Métropole faire le yoyo entre les deux divisions, peinant à tenir le rythme en D1 mais jouant les premiers rôles en D2.

Fin 2013, Bernard VIVES décide de prendre du recul et après 6 riches années de dévouement à la présidence du club, il passe naturellement la main à Stéphane PASCAL licencié de la première heure et impliqué dans le fonctionnement du club depuis sa création. Une page se tourne. Sur les bases solides bâties par Bernard, la nouvelle équipe assure la transition et structure et professionnalise l’encadrement pour permettre le développement du club et sa consolidation. 2014 marque une nouvelle étape avec le déménagement sur la ville de Toulouse suite à la fusion avec le Triathlon Toulouse Métropole. Ce déménagement, destiné à offrir une meilleure visibilité au club et à profiter du soutien de la métropole toulousaine notamment pour les installations sportives mises à disposition, permet de relancer l’école de triathlon et d’augmenter significativement le nombre d’adhérents. Cette fusion permet également d’hériter de l’organisation du Triathlon de Toulouse Métropole entre Garonne et Capitole, qui offre une excellente vitrine aux anciens et nouveaux partenaires du club.

Alors que le 30 août 2015, Triathlon de Toulouse Métropole voyait près de 800 participants sillonner les rues de Toulouse et caresser l’eau de la Garonne, l’équipe féminine du club créait la surprise 5 ans après les hommes en prenant la troisième place de la finale D3, rejoignant ainsi l’équipe masculine parmi l’élite. Depuis 2016, ce sont donc 2 équipes élites du Triathlon Toulouse Métropole qui portent haut les couleurs du club et de Toulouse et les garçons terminant sur le podium de D2 ont retrouvé le Grand Prix de D1 en 2017.

Objectifs

Si l’objectif fondateur du Triathlon Toulouse Métropole reste le développement de son école de triathlon (aujourd’hui labellisée école de triathlon 2 étoiles), le club a naturellement complété cet objectif prioritaire par deux objectifs majeurs complémentaires :

  • la présence au plus haut niveau national chez les hommes comme chez les femmes avec ses deux équipes élites ;
  • l’accompagnement de tous ses adhérents qu’ils soient hommes ou femmes, jeunes, séniors ou vétérans, pratiquants sur toutes les distances du XS au XL, du sport loisir et santé à l’élite. Cet accompagnement passant par de nombreux créneaux encadrés pour tous et par la création d’un groupe longue distance.

Partenaires

Depuis sa création le Triathlon Toulouse Métropole a souhaité garder son indépendance vis-à-vis des collectivités locales en tablant sur la mise à disposition d’installations sportives plutôt que sur des subventions publiques. Ce choix, devenu une nécessité de nos jours avec la réduction des budgets de l’état et des collectivités, a permis de développer un réseau de partenaires fidèles sans lesquels le club n’aurait pas pu se développer et connaitre un tel succès.

Nos partenaires se répartissent en 2 grandes catégories :

  1. les aides financières destinées au fonctionnement du club : école de triathlon, équipes élite, organisation ;
  2. les aides matérielles et de services : matériel, lots, dotations pour nos jeunes ou nos triathlètes élite.

Retrouvez la liste de nos partenaires sur la page qui leur est consacrée.

Organisations

Dès sa première année d’existence, le Triathlon Toulouse Métropole a décidé d’organiser une épreuve à Labège (premier Triathlon de Labège en septembre 2007), l’année suivante (en juin 2008), le Triathlon de Revel Saint-Ferréol venait investir le magnifique site de Saint-Ferréol pour s’y installer durablement. Cette volonté de faire du Triathlon Toulouse Métropole un club organisateur a permis d’apporter du dynamisme, du partage, de la convivialité au sein du club permettant ainsi de renforcer la notoriété du club et les liens entre ses adhérents. Organiser régulièrement des épreuves est un gage de développement, une source de financement et la preuve d’un dynamisme sans cesse entretenu.

En 2015 et 2016, le club a organisé chaque année deux triathlons : le Triathlon de Revel Saint-Ferréol et le Triathlon de Toulouse Métropole dont la dernière édition le 11 septembre 2016 a réuni près de 1000 participants !

img_9860img_9820

En 2017, le Triathlon de Revel Saint-Ferréol a retrouvé sa date historique mi-juin (17 et 18 juin 2017) en proposant pas moins de 7 courses sur tout le week-end pour faire de l’épreuve une vrai fête du triathlon.

En 2018, réservez déjà votre week-end du 16 et 17 juin 2018 pour une nouvelle édition du Triathlon de Revel Saint-Ferréol qui vous réserve de nombreuses surprises (nouvelles épreuves et nouveaux parcours…).