Triathlon de Caraman 2014

marion_caraman_2014 Plus de 30 sociétaires du STP (dont 7 jeunes sur la course Isards) avaient fait le déplacement à Caraman le dimanche 1er juin pour participer au sprint, au M et courses pour les jeunes organisés par Toulouse Tri…

Résultats des Izards:

Chez les minimes, Baptiste ALIPHAT termine 4ème au scratch mais 2ème chez les Minimes.

Chez les benjamins, Loris LALA termine 3ème, Lucien PIERSON 6ème, Florian CUSSON 9ème, Sasha CORMIER termine 12ème.

Chez les benjamines, Cécile CARBONNEL et Lila CORMIER terminent respectivement 1ère et 3ème chez les benjamines.

Les résultats des Isards

Résultats du S:

Ewen DEMANGE et Arthur AUBANTON terminent 4 et 5 d’une course à pied très rapide pour Ewen (meilleur temps)! Viennent ensuite: Clément NAULLET (9ème), Nicolas PLENIER (13ème), Renaud CORMIER (19ème), Fred ANDRE (23ème), Tom ARNAL-BREZUN (30ème), Gregory DA COSTA (32ème), Damien BERNOU (37ème), Yoann PRADEL (39eme), ROBERT FOWERACKER (50ème), Laurent CAMPOUSSI (52ème).

A noter la performance de Marion MARMORAT (42ème au scratch et 1ère féminine!) et de Léa SANNINO (62ème au scratch et 1ère junior fille).

Les résultats du S

Résultats du M:

Le premier duo de sociétaires sont David-Alexandre CABART (6ème et meilleur temps à la course à pied!), Mickael SCHWARZ (7ème et meilleur temps à la natation).

Suivent, Alexande BRESSY (27ème), Matthieu COLIN (28ème). Puis Arnaud BARRE (51ème), Didier Marmorat (52ème). Enfin, Dominique QUINET (61ème) et Alain AGUERA (111ème)

Chez les filles, Marion CARRIE termine son premier M (voir récit ci-dessous) en 2h41′ (75ème) et Marie-Annick FAUCHERE (87ème) monte sur le podium des vétérans féminines.

Les résultats du M

(Pas de photos pour l’instant (à part celle de la CARRIE family))

Si certains sont au rendez-vous pour affiner leur préparation en vue d’objectifs à venir, d’autres sont là pour se frotter à une nouvelle distance. C’est le cas de Marion CARRIE et de Arnaud BARRE qui se sont lancé dans leur premier M:

Marion paye sa course :

« Initialement non prévu sur ma liste de courses pour l’année 2014, c’est à la dernière minute que je m’engage sur le triathlon « international » M en contre-la-montre de Caraman (1500m natation – 40,3km vélo – 10,2km course à pied).

Stress et doute au départ, la faute à un compteur kilométrique de natation qui frôle le 0 depuis le début de l’année. Mais comme il n’est jamais trop tard pour commencer et que j’aime relever des défis, je m’attaque aux 1500m qui m’attendent en hors-d’œuvre de ce triple effort non sans crainte !

Il faut retrouver les automatismes spécifiques à ce type d’effort : l’échauffement, préparer méthodiquement ses affaires sur le parc à vélo, enfiler sa combi avec l’aide précieuse des coéquipiers de club avant de se diriger vers la ligne de départ.

Mon supporter n°1 (qui est aussi mon père) s’occupe de la logistique, de la préparation du vélo et s’improvise même sophrologue pour me faire évacuer le stress de la course !

Une première sur cette distance qui se déroulera sous forme de contre-la-montre. Le principe est séduisant puisqu’on évite ainsi l’effet « machine à laver » typique des départs natation sur les épreuves de triathlons.

Je porte le n°32. Les athlètes s’élancent un par un toutes les 20 secondes. Quand arrive mon tour, il est trop tard pour faire marche arrière ! Je me dis qu’une fois sortie de l’eau, ça sera (presque) gagné !

Le cardio s’emballe, la respiration tous les 2 temps me fait dévier de ma trajectoire et n’équilibre pas parfaitement ma nage. Mon père fait lui aussi le tour du lac avec moi, non pas en nageant mais en marchant ! Ses encouragements me transportent, me motivent, m’aident à me battre contre cet élément qui n’est pas très naturel et contre le chrono qui tourne. Je ne m’en sors pas trop mal avec la satisfaction d’avoir réussi à prendre un peu de plaisir sur cette première partie même si les bras sont douloureux ! C’était inespéré !

La première transition n’est pas d’un niveau olympique… J’enfourche mon vélo et c’est parti pour 40km sur un profil que j’affectionne : de belles bosses qui me permettent de tirer mon épingle du jeu par rapport à de purs triathlètes « rouleurs ». Je sens l’agacement de certains quand je les dépasse d’un bon rythme quand le % augmente. C’en est presque grisant, transcendant !

A l’arrivée au parc à vélo, mon compteur frôle les 31km/h de moyenne, preuve de mes très bonnes sensations sur ce parcours vallonné.

J’ai peur de payer un peu les efforts consentis à vélo sur le 10km course à pied. À ma grande surprise, les jambes sont légères et malgré les 200m de D+, je me paye même le luxe de boucler la distance en 50′. Mon premier « M » est terminé en 2h41. Je me place 4ème au scratch féminin. Mon objectif initial était de 3h, contrat plus que rempli ! Au final, du plaisir, de bonnes sensations, des copains/copines de club qui donnent toujours de bons conseils, des supporters au top, des photographes d’enfer et un beau soleil pour faire de cette première un défi réussi ! »

marion_caraman_2014_arrivée

 

 

 

 

 

 

Arnaud Paye sa course :

« Me voici donc au départ du triathlon de Caraman ne sachant pas du tout à quoi m’attendre en terme de durée car le M est une première (ceci dit vu mon expérience, chaque course est une première). Je me dis qu’entre 2h45 et 3h ce serait pas mal.

Petite appréhension avant le départ tout de même car je n’ai aucune idée de quel sera mon état de fraicheur tout au long de la course…D’autant que le repérage du parcours m’a fait découvrir la dernière petite bosse et je sens qu’en course à pieds elle sera dure à gérer !!

Top départ, c’est sympa de partir en CLM, toutes les 20s un athlète s’élance. Du coup on se suit (enfin il y en a qui suivent plus que d’autres) on se croise (ça s’est un peu moins normal …) et au final j’arrive assez frais à la sortie de l’eau. Transition correcte et c’est parti pour le vélo.

Bonnes sensations dès le départ, j’arrive à bien me mettre au prolongateur et je double quelques cyclistes. Petite dédicace à Fabrice quand à la fin de la première partie de la boucle vélo on revient vers Caraman et un petit vent de face apparait… Mais finalement il saura se faire discret. Au final j’arrive pas trop attaqué au parc à vélo, j’ai eu Matthieu en ligne de mire quasiment tout le temps et je ne le lâcherais qu’à la transition.

C’est reparti à pieds cette fois et d’entrée de jeu on a le droit à une bonne côte. Finalement elle ne passe pas trop mal et je me cale à mon allure course dans la descente et sur le plat. Mais j’ai toujours dans un coin de la tête cette fameuse dernière bosse au 8e km … et ce qui devait arriver arriva : à force de penser que j’allais exploser, j’explose en pleine bosse, je m’arrête, marche … je vois les autres concurrents qui s’éloignent … le mental reprend alors le dessus, je repars doucement puis au final je retrouve mon allure.

Je passe la ligne avec une grande satisfaction d’avoir fini dans un temps meilleur que prévu (51e en 2h36) et ce avec de bonnes sensations en vélo… mais également une grosse frustration concernant la course à pied (qui au final n’est pas si catastrophique que ça en 48’44 »).

C’est sûr, pour le prochain M, pas de pensées négatives au départ, juste l’envie de me faire plaisir et de profiter de chaque moment!!! En tout cas excellente expérience à renouveler, c’est toujours super sympa de se faire un peu de sport le dimanche matin avec les copains/copines du club 🙂 »

Une réflexion au sujet de « Triathlon de Caraman 2014 »

Laisser un commentaire