Privilégier la technique.

En triathlon, considérer l’aspect technique de chaque discipline comme un facteur de performance ne semble pas admis de tous.

Penser que chacun a la foulée qui convient le mieux est normal. Or La technique en natation ,  vélo ou CàP semble très largement négligée au profit d’entraînements transpirants et fatigants.

Développer sa VMA est reconnu de son bénéfice en relation avec sa VO2 max personnelle.  Pour autant, le niveau de performance de tout athlète reste perfectible.

Les progrès observés ne refléteront pas nécessairement une aptitude à produire une quantité d’énergie supérieure, mais plutôt une capacité à économiser ses ressources énergétiques.

La notion d’économie d’énergie renvoie alors à la technique gestuelle du triathlète et trouver l’efficience dans sa nage, son pédalage et sa propre foulée.

Donc rien ne sert de vous épuiser dans des entraînements durs et épuisants , si vous ne progressez pas  techniquement .