Cross Départemental à Plaisance du Touch

Le cross se caractérise par la grande simplicité des règles du jeu qui consistent à  se déplacer le plus rapidement possible d’un point à un autre. Comme la règle est trop simple, un certain nombre d’ingrédients facultatifs sont ajoutés pour faire d’une course banale un vrai cross! Le premier ingrédient obligatoire est le terrain de jeu fait de prés plus ou moins tendres, de bosses plus ou moins corsées, de dévers souvent pentus et surtout de multiples boucles qui plaisent aux spectateurs (aux parents en particulier) moins aux coureurs… Le second ingrédient est la météo, si possible défavorable, qui transforme le tendre pré en marécage, le dévers en patinoire et la bosse en un mont infranchissable. Pourquoi la saison des cross démarre en novembre pour se terminer en février? Pour que coureurs et accompagnateurs aient presque toujours droit à un temps épouvantable! Froid ou neige ou pluie avec une petite touche de vent transforme une potentielle partie de plaisir en un long calvaire.

Mais pourquoi nous parle-t-il de ça se demandent déjà les plus impatients? Parce que les quelques imprudents (coureurs ou accompagnateurs) qui se sont aventurés  à Plaisance pour les championnats départementaux de cross ont vécu un vrai cross. Si la température était relativement douce, la pluie qui tombait sans discontinuer finissait par pénétrer irrémédiablement au travers des couches de vêtements prétendument étanches pour transformer la douceur en grosse fraicheur! Pour les amateurs de boue, le parcours et ses alentours étaient parfaits. C’est dans ces conditions à laisser un triathlète devant sa télé que certains de nos jeunes sont aller gambader en toute désinvolture sous les regards hagards des parents et accompagnateurs.

Dans de telles conditions, voir 5 de nos jeunes s’aligner au départ est déjà une bonne nouvelle. Un grand bravo à eux avec par ordre d’apparition sur la ligne de départ:

– en juniors: Géraud,

– en cadets: Charlie, Antonin et Paul

– en poussins: Grégoire.

A noter que dès l’aube, Laurent R a brillamment participé au cross vétéran en rechaussant les pointes sur un cross départemental pour la première fois depuis… le siècle dernier (un peu facile mais Lolo ne m’en voudra pas)! Après un tour de chauffe  très encourageant à Muret en décembre, Laurent a fait une superbe course qui lui permet de décrocher une très bonne 8ième place.

La voie étant tracée par Lolo, restait aux jeunes à confirmer la bonne forme des triathlètes. C’est Géraud qui ouvre le bal en junior. Un peu de tension pour notre jeune «pré-retraité» qui vit une saison particulière en passant du sport de haut niveau au sport loisir. A le voir partir comme une balle malgré les consignes de prudence, on se dit que derrière l’étudiant se cache toujours le sportif. Qu’en sera-t-il après 5 km? C’est la question que se pose Géraud et à laquelle personne n’a encore la réponse après une première boucle qui donne pourtant déjà de très bonne indications sur le classement final. Même si sa foulée va se tasser à mi-parcours, les appuis de Géraud restent sûrs et son rythme soutenu. Après un petit kilomètre dans le dur, Géraud se reprend et fini bien sa course. Une 9ième place à l’arrivée, c’est solide pour un pré-retraité! Si notre équipe élite a besoin d’un remplaçant, Géraud ne sera pas loin.

Dans une catégorie tout aussi désertée que celle des juniors, 3 jeunes du club étaient sur la ligne de départ. Pour Paul qui nourrit de belles ambitions pour la saison de triathlon, c’est un premier test sérieux. Pour Charlie qui, malgré les soucis de santé, tient à laver l’affront du relais des coteaux, il s’agit de montrer à Antonin à quoi sert l’expérience. Enfin, pour Antonin, sans référence en cross cette saison, c’est l’occasion de retrouver les terrains boueux qui lui manquent tant depuis qu’il a arrêté le rugby. Les objectifs sont différents mais la volonté est là pour nos 3 compétiteurs. Comme chez les juniors, après une petite boucle, le classement est déjà presque établi. Paul ne pourra pas jouer la gagne mais il s’accroche dans le peloton des poursuivants tandis que Charlie, dont le visage marqué par l’effort laisse poindre le plaisir retrouvé, sert de métronome à Antonin. A voir la vitesse de course de Paul et sa technique rustique, on peut lui prédire un bel avenir en course à pied. Nul doute que lorsque sa foulée sera à la hauteur de son potentiel athlétique, Paul jouera la victoire sur ce type de course. Quelques mètres derrière, les inséparables Charlie et Antonin (presque toujours dans cet ordre) font une course très régulière. Alors que Charlie perd un peu en relâchement, Antonin bien à l’abri semble facile. Une course moins prudente lui aurait peut-être permis de bousculer Charlie qui à l’approche de l’arrivée, va finalement le déposer à la régulière. Dans une course de bon niveau, ils finissent presque tous dans les 10 premiers (6, 10 et 11). Très beau tir groupé et quelle joie de voir Charlie à l’arrivée avec le sourire.

La pluie pénétrante ayant eu la peau de votre serviteur. C’est depuis mon fauteuil et grâce à internet que je vous commente les exploits de Grégoire qui si on en croit les temps, ne manque le podium qu’au sprint pour une excellente 4ième place compte-tenu de son changement de catégorie au 1er janvier.

En attendant le retour de Sébastien et Éloïse qui rongent leur frein et la mise en route des «timides» qui n’ont pas encore osé s’aligner au départ d’un cross, tous nos participants finissent dans les 10 premiers ou presque. Encore un grand bravo aux jeunes et à leurs parents qui ont bravé les intempéries. Une mention spéciale à Marion M, régionale de l’étape qui n’a pas pu courir mais qui a encouragé tous ces partenaires sous la pluie glaciale, les deux pieds dans la boue.

PS: Les résultats détaillés (places et chronos) sont disponibles sur le site du comité départemental (http://athle31.athle.com/asp.net/espaces.home/home.aspx).

 

4 réflexions au sujet de « Cross Départemental à Plaisance du Touch »

Laisser un commentaire